· 

Les bols de Jean, impression mitigée

Les Bols de Jean Dame Marmotte

Pour ma nouvelle aventure, direction la rue de Choiseul dans le 2ème arrondissement pour tester les fameux bols de Jean Imbert. Vous voyez de quoi je parle ? Mais si les pains entre brioche et pain de mie créés par le boulanger Eric Kayzer pour servir de contenant comestible aux recettes de Jean ! Pour le moment il n’existe que 3 adresses à Paris, une Faubourg Poissonnière dans le 9ème et une autre rue de Choiseul dans le 2ème et un dernier qui ouvrira le 20 janvier au 37, rue de la Boétie dans le 8ème. Pour aujourd’hui ce sera celle du 2ème !

Les Bols de Jean Dame Marmotte

L’accueil est un peu à l’américaine. L’équipe est jeune et vous demande votre prénom lors du passage de commande au comptoir. Ici on vous sert à table, mais on ne passe pas de table en table pour prendre les commandes. 

Côté déco, le chef a misé sur la simplicité : faïence blanche, tables et chaises en bois. Notons au passage la bonne idée des tables rainurées pour faire glisser le plateau sans risque de la voir valser ! 

Les Bols de Jean Dame Marmotte

Au menu du jour, un bol de Bretagne (12,90 €) au Saint-Jacques d’Erquy, mousse de chou-fleur, concombre, granny smith, citron vert et roquette, et un bol du moment (12,80 €) à la blanquette de veau, carottes multicolores, oignons pickles et sauce soja.

A l’œil les deux bols font vraiment envie. D’un côté l’aspect coloré et mijoté de la blanquette, de l’autre, l’esthétisme de la rosace de Saint-Jacques et radis (radis qui cela dit en passant n’était pas indiqué sur le menu !).

 

Passons à la dégustation. Rien à redire sur le bol du moment. La blanquette de veau, présente en quantité, est fondante, les carottes jaunes et orange cuites à la perfection. Quant aux oignons pickles, ils s’apportent juste ce qu’il faut de note sucrée. 

A présent direction la Bretagne, une région qu’affectionne particulièrement le chef. Les noix de Saint-Jacques proposées en lamelles sont belles, snackées juste comme il faut, mais limite sur la quantité. Avec 8 fines rondelles, je reste un peu sur ma faim. Passons à ce qui se cache dessous. Le bol, qui doit faire une douzaine de centimètres de hauteur contient uniquement de la roquette assaisonnée. C’est bon mais vite ennuyeux et surtout sans intérêt. Pour ceux qui se demandent où est passée la mousse de chou-fleur, elle est bien là, elle tapisse sur au moins 2 centimètres le fond du bol. Autant vous dire que c’est vite écœurant. J’aurai apprécié de trouver un peu de cette mousse parsemée au milieu de la roquette, cela aurait été, à mon humble avis, gustativement plus intéressant. 

Je ne pouvais pas finir cette chronique sans vous parler des fameux bols de pain. Comme je m’y attendais, le pain est bon, entre brioche et pain de mie, le «couvercle» a été badigeonné d’huile d’olive avant d’être grillé. Ca croustille et ça a du goût. Mais là encore, je note une différence notable entre celui servi entre les deux, celui avec les Saint-Jacques est beaucoup plus huileux… A se demander si le jour de notre venue ça ne cafouillait pas un peu en cuisine. 

L’accueil/service 7/10 : On nous accueille avec le sourire avant de nous expliquer le concept des bols ! 

 

La cuisine 7/10: On nous accueille avec le sourire avant de nous expliquer le concept des bols !  : Le concept est original et séduisant, les recettes inégales à tous les niveaux. Dommage. 

 

Le rapport qualité/prix 6/10 : Les produits sont frais et de qualité, mais selon le bol choisi on reste un peu sur sa faim (la roquette ça n’a jamais nourri une marmotte !). 

 

Note globale 6,5/10 : Autant la blanquette est généreuse et savoureuse, autant le bol au Saint-Jacques est un peu «radin» et sans saveurs.

Les bols de Jean 2 Rue de Choiseul, 75002 Paris

Tél. : 01.44.76.00.58

Renseignements en cliquant ici